Le Campus du CEDRE - 51 rue Nationale 56410 Erdeven +33 (0)2 97 36 80 30 contact@cedre.org

Le Blog du CEDRE

Cet été, soyez « Yin » ! par Patrick Shan

Cet été, soyez Yin

Dans le Tai Ji, célèbre emblème du Yin et du Yang, chaque aspect à son apogée se voit marqué d’un petit point de couleur opposée. Période estivale oblige, intéressons-nous à ce curieux petit point noir, qui souligne toute l’importance qu’il y a, en cette saison de chaleur, d’énergie et de lumière, à conserver un équilibre jusque –et surtout- dans les extrêmes.

Commençons par une caricature. A quoi reconnaît-on un touriste en vacances dans un pays chaud ? Très simple. Tandis que l’autochtone -qu’il soit paysan ardéchois ou nomade touareg- reste couvert, recherchant l’ombre et le repos aux heures les plus chaudes, le touriste choisit le même moment pour se faire griller sous tous les angles, jouer le remake de la finale de Roland-Garros ou courir torse nu le long d’une route vibrante de chaleur ! Il faut dire que ce dernier a longtemps attendu ce moment, venant d’une région où le soleil est autrement plus rare, et qu’il tient à se gaver de sa dose "d’U.V. sport" pour l’année, avant de retrouver l’inertie d’un quotidien gris et pluvieux. Mais voilà : si recharger ses batteries est une chose ; faire une indigestion de chaleur et d’activité en est une autre. De coups de soleils en cancers de la peau, de malaises en accidents cardiaques, nombreuses sont les pathologies découlant d’une mauvaise utilisation de l’énergie de l’été. Par sagesse, les gens du sud ont appris à se protéger du rayonnement solaire tout comme ceux du nord se protègent de la pluie. Et si leur activité n’est pas non plus la même, ce n’est pas par paresse : en zone chaude, le farniente est une nécessité biologique qu’il faut comprendre. Tout ceci obéit aux lois naturelles, qu’illustre parfaitement la théorie du Yin et du Yang.

Rappelons brièvement qu’en médecine chinoise, Yin et Yang ne sont pas des concepts abstraits, mais les emblèmes d’un système de dualité relative et dynamique qui, dans l’homme comme dans la nature, forme la vie : principe mâle et femelle, ciel et terre, jour et nuit, froid et chaleur, matière et énergie, activité et repos, surface et profondeur, lumière et obscurité, etc. Dans l’être humain, le Yang correspond aux aspects thermiques, dynamiques et psychiques, tandis que le Yin symbolise les aspects organiques, tissulaires, inertiels, liquidiens. La vie, qui se déroule au rythme des inspirations et expirations, des diastoles et des systoles, des veilles et des sommeils, est le produit de cet équilibre alterné de Yin et de Yang, qui varie lui-même au rythme des saisons.

En été, la nature est en pleine expansion, le Yang en plein essor. L'organisme humain doit profiter de cette abondance de Yang pour "recharger ses batteries" physiques et psychiques, et se préparer ainsi à affronter le prochain hiver. En même temps, il doit veiller à protéger son Yin et ne pas trop le disperser, car celui-ci est, à l’image de nos rivières en été, à son plus bas étiage.

Pour que ne disparaisse pas cet indispensable petit point de Yin au milieu du symbole Yang, la tradition médicale chinoise donne les quelques conseils suivants :

  • Se coucher tard et se lever de bonne heure car les journées sont longues, et le meilleur moment pour en profiter est le matin et le soir, tandis que l’on pourra faire une sieste en début d’après-midi, aux heures les plus chaudes de la journée pour protéger le Yin.
  • Lorsqu’il fait très chaud, éviter de trop s’agiter ou se mettre en colère, car la chaleur associée aux mouvements de montée de l’énergie dans le corps aggrave les risques d’accidents vasculaires.
  • Si l'été est très chaud, un temps de repos au bord de la mer, en région forestière ou montagneuse apporteront un peu de fraîcheur et préserveront plus facilement le Yin.
  • L'alternance bains de mer / bains de soleil est très bonne pour la santé. S'exposer en tout 20 à 30 fois au soleil, et à chaque fois pendant 15 à 20 minutes, permet d'accumuler une dose suffisante de Yang (nous pouvons traduire ici par ultraviolets) dont le corps a besoin pendant une année.
  • Attention aux coups de chaleur, ou aux séjours dans des coins humides ou trop froids. En été, la terre transpire, et comme nous, sa transpiration est froide en surface : ceux qui dorment à la belle étoile peuvent être affectés par les brumes matinales. En montagne, les différences thermiques entre le jour et la nuit, l'ombre et la lumière, sont importantes.
  • Prendre des boissons rafraîchissantes, qui clarifient la chaleur et protègent le Yin. L'été étant la saison des fruits juteux et rafraîchissants, les jus et salades de fruits frais sont particulièrement indiqués. Ceux dont le système digestif craint les aliments de nature froide et les diarrhées prendront plutôt du thé à la menthe, à la fois hydratant et rafraîchissant.
  • Même s'il fait chaud, prendre des aliments chauds aux trois repas, pour ne pas blesser l’énergie Yang du système digestif (Rate-Estomac). Eviter les aliments gras et lourds à digérer. Le régime riz (blé, ou autres céréales de nature fraîche)-légumes est recommandé.
  • Changer fréquemment de vêtements à cause de la transpiration, qui peut entraîner des maladies de peau. Eviter de mettre des sous-vêtements qui viennent juste de sécher au soleil, car ils assèchent et agressent la peau. En cas d’exposition prolongée au soleil, porter une ombrelle, un foulard ou un chapeau de soleil afin de protéger la tête, zone du corps la plus chaude et la plus exposée.
  • Choisir des vêtements amples, légers et clairs, qui protègent du soleil tout en laissant passer l’air et en dispersant la chaleur. Les meilleurs tissus naturels pour l'été sont la soie pure et le lin. Le coton absorbe bien l'humidité mais ne disperse pas la chaleur : il colle à la peau lorsqu'on transpire.
  • Dormir dans une chambre aérée, mais pas dans les courants d'air ni en plein air. Dans les chambres climatisées, éviter les trop brusques différences de température avec l'extérieur. Les courants d'air froid en été peuvent facilement provoquer des attaques de vent (paralysies faciales) chez les personnes âgées ou affaiblies.
  • Eviter les activités physiques soutenues ou violentes, surtout aux heures les plus chaudes. La chaleur et l’activité combinées agitent le cœur et font transpirer, ce qui blesse l’énergie, alourdit le sang et lèse les liquides organiques du corps. Au contraire, une sieste à l’ombre aux heures caniculaires évite la dispersion de l’énergie et des liquides organiques. Cette mesure d’économie est pratiquée par de nombreux animaux, qui se reposent le jour et chassent la nuit.

Ces quelques conseils illustrent parfaitement la notion d’équilibre dynamique, de vase communicant unissant les aspects Yin et Yang. C’est dans les périodes les plus extrêmes de leur manifestation, au cœur de l’été et de l’hiver, qu’il est bon de s’en souvenir : un oiseau ne quitte jamais son ombre, même lorsqu’il vole dans le ciel. Au cœur de l’été, trouver une oasis de fraîcheur ; au cœur de la journée, une oasis de repos. Tel est le secret de ceux qui savent reconnaître et cultiver l’équilibre dans le mouvement des choses.

Alors, bon été à vous !

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytics
Suivi statistique
Google Analytics
Statistiques Google
Accepter
Décliner